Des millions de personnes
sont en difficulté économique.
Il existe des solutions
pour s’en sortir.

Des millions de personnes sont en difficulté économique.Il existe des solutions
pour s’en sortir.

Réduisez vos dépenses d’assurances

février 4, 2021

Multirisque habitation, assurance auto, mutuelle santé… Le budget annuel consacré aux assurances n’est pas neutre. Conseils pour vous faire gagner plusieurs dizaines d’euros.

 

Deux assurances sont obligatoires : la responsabilité civile du conducteur, qui indemnise les victimes d’un accident (sauf le conducteur) et l’assurance des risques locatifs pour le locataire, qui couvrent les dommages causés à une autre personne (suite à un dégât des eaux, un incendie…). Les autres sont facultatives. Ce qui ne veut pas dire qu’on peut s’en passer, car en cas de pépin, elles sont parfois indispensables. Mais il faut faire du tri.

 

Eliminez les garanties et options superflues

Pour ne pas gaspiller d’argent, faites régulièrement un point avec votre assureur pour réajuster vos contrats. Un changement de situation peut impliquer une diminution du risque et donc une baisse de tarif.

  • L’assurance auto. Votre voiture a plus de 8 ans et une faible valeur à l’argus ? Passez d’une assurance « tous risques » à une assurance « au tiers », à laquelle vous ajoutez uniquement les garanties qui vous semblent utiles (garantie conducteur, notamment, qui protège ce dernier en cas d’accident responsable). Vous utilisez peu votre voiture ? Optez pour une assurance auto au km aussi appelée « petit rouleur » (réservée aux conducteurs qui font peu de trajets, par exemple moins de 5 000 km/an), plus économiques. Si, dans votre foyer, vous avez deux voitures ou une voiture et une moto, choisissez le même assureur, vous aurez droit à une réduction.
  • L’assurance multirisque habitation. Ne surestimez pas la valeur de vos biens car plus elle est élevée, plus la prime augmente. Si vos meubles ou équipements ont vieilli, l’option « rééquipement à neuf », qui rembourse les objets endommagés ou volés au prix du même type d’équipement neuf sans appliquer de décote pour vétusté, n’est peut-être plus nécessaire. En effet, elle coûte cher et elle est souvent limitée dans le temps (2, 3, 5 ou 10 ans selon les objets). Enfin, si l’un de vos enfants quitte le domicile, signalez-le, ça fera baisser la part de responsabilité civile.
  • La mutuelle ou complémentaire santé. Si vous n’avez pas de problème de vue, inutile de choisir un remboursement maximal des frais d’optique. Vous avez plus de 50 ans ? Pas besoin de remboursement des frais de maternité… À négocier avec votre assureur.

Négociez avec votre assureur…

Souscrire ses contrats habitation, auto, santé… chez le même assureur permet, en principe, d’obtenir une réduction globale sur le montant des cotisations : jusqu’à 20 % de moins sur la facture ! Autre astuce : payer la prime en une seule fois plutôt que par cotisations mensuelles peut vous faire réaliser de 5 à 10 % d’économies !

 

…Ou faites jouer la concurrence

Il est possible de changer d’assurance sans frais ni pénalité dès que votre contrat a plus d’un an. Les comparateurs d’assurance en ligne (lelynx.fr, assurland.com, lesfurets.com, acommeassure.com…) permettent de savoir rapidement si vous pouvez trouver moins cher ailleurs. Guettez les offres commerciales : certaines compagnies d’assurance offrent 2 mois de cotisation à la souscription ! Mais comparez ce qui est comparable. Il est facile de trouver des assurances à moindre coût, mais les indemnisations risquent d’être moindres aussi, les exclusions plus nombreuses et le montant des franchises (c’est-à-dire la somme qui reste à votre charge après un sinistre, une fois que l’assureur vous a remboursé) plus élevé.

 

Astuce
Faites un calcul rapide avant de déclarer un sinistre. Il peut être plus intéressant de payer un petit sinistre plutôt que de le déclarer à l’assureur, ce qui pourrait faire augmenter votre malus et votre prime d’assurance l’année suivante.

Offre solidaire de la Macif
La Macif propose à ses adhérents la « Prestation Solidarité Chômage » en cas de coup dur. Cette prestation prend en charge une partie des cotisations d’assurances de ses adhérents en situation de chômage et de perte significative de revenus. Un coup de pouce pour continuer à assurer sa famille, son véhicule, son logement, sa santé… Cette prise en charge peut aller jusqu’à 99 % des cotisations d’assurances selon sa situation.

Marianne Martin dit Neuville

0

Vous aimerez aussi …