Des millions de personnes
sont en difficulté économique.
Il existe des solutions
pour s’en sortir.

Des millions de personnes sont en difficulté économique.Il existe des solutions
pour s’en sortir.

De l’aide pour lutter contre la précarité énergétique

mars 19, 2021

Un peu partout en France, des programmes accompagnent gratuitement et de manière personnalisée les foyers en grande précarité énergétique. Exemple dans le Morbihan.

 

Impayés de factures d’énergie (électricité, gaz, eau), difficultés à se chauffer l’hiver, humidité et/ou courants d’air dans le logement… Vous faites partie des 6 millions de ménages touchés par la précarité énergétique en France ? Divers dispositifs existent sur le territoire pour vous aider à y faire face (voir ci-dessous « ailleurs en France »). Dans le Morbihan, depuis 2017, les ménages, qu’ils soient locataires ou propriétaires occupants, peuvent faire appel au dispositif Morbihan solidarité énergie, mis en place par le Département.

Repérer les ménages concernés

« Pour toucher le plus de foyers possibles, nous travaillons avec différents acteurs du logement, de la santé et du social, tels des travailleurs sociaux, des centres communaux d’action sociale, des aides à domicile… », explique Sandrine Baudard, cheffe de projet Habitat, précarité et autonomie du Département. Ainsi, si vous habitez le Morbihan et que vous êtes en relation avec l’une de ces structures, elles pourront vous poser des questions pour comprendre la nature et la raison des impayés de factures d’énergie et ainsi, quand cela est nécessaire, vous rediriger – avec votre accord – vers un guichet unique géré par l’Association départementale d’Information sur le Logement du Morbihan (Adil56)

Visite et réorientation

Une visite à votre domicile par un intervenant social formé au sujet de la rénovation énergétique vous est alors proposée. L’objectif est de voir si votre logement est dégradé, d’analyser les factures d’énergie et de faire un point sur votre situation personnelle (vos revenus notamment). « Dans un premier temps, des petits équipements sont installés (ampoules led, stop douche pour économiser l’eau…) et des conseils sont préconisés. Ensuite, selon les situations, vous êtes orienté vers différentes solutions : médiation avec le propriétaire si souci il y a, fonds travaux (pour des financements via les programmes nationaux, tels Habiter mieux) ou accompagnement personnalisé pour les ménages les plus fragiles, via au moins quatre visites », poursuit Sandrine Baudard. Dans tous les cas, les foyers sont accompagnés pour monter les dossiers de financement des rénovations afin de réduire au maximum les restes à charge en mobilisant les différentes aides (caisses de retraite…).

Lien avec le propriétaire

Depuis trois ans et demi, plus de 1 000 visites ont eu lieu. Suzanne (1) a été orientée par une assistante sociale vers le dispositif l’an passé. « Je suis locataire d’une maison très humide qui a une mauvaise isolation, nous avons froid en hiver et je ne parvenais pas à payer mes factures d’énergie », détaille cette maman actuellement au chômage. Une visite en mai 2020 a donc permis de trouver des aides pour régler les impayés et de lister les faiblesses du logement – infiltrations d’eau, système de ventilation insuffisant, signes d’humidité… Des petits équipements ont été installés et le lien a été fait avec le propriétaire afin que celui-ci puisse engager les travaux. « Il devrait commencer par la ventilation, mais la crise sanitaire a entraîné du retard », précise Suzanne.

(1) Le prénom a été changé.

Ailleurs en France

Ce type de dispositifs existe ailleurs sur le territoire. Ils prennent, pour la plupart du temps, le nom de Slime (Service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie). Voir ici la carte des collectivités qui l’ont mis en place.

À Grenoble, Soleni (Solidarité énergie insertion) propose un service similaire, mais il est assuré par 2 conseillers qui sont des salariés en parcours d’insertion. En Picardie, le réseau Eco-habitat est doté de 90 antennes locales pour accompagner les ménages vers un habitat plus sain et confortable.

Contact utile

Morbihan Solidarité Energie : mse@adil56.org ou 02 97 47 94 40.

Claire Baudiffier

0

Vous aimerez aussi …