Des millions de personnes
sont en difficulté économique.
Il existe des solutions
pour s’en sortir.

Des millions de personnes sont en difficulté économique.Il existe des solutions
pour s’en sortir.

Exemplaire

LES AIDES POSSIBLES

Vous ne pouvez pas mettre d’argent de côté pour les vacances et votre budget est trop serré ?Renseignez-vous auprès de la CAF, de l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), la mairie, les associations et faites le plein de bons plans pour partir pas cher….

L’aide aux vacances familiales (AVF)

Si vous touchez des allocations familiales et que vous remplissez les conditions (qui dépendent de vos revenus et du nombre de personnes à charge de votre foyer), certaines caisses d’allocations familiales (Caf) vous accordent une aide pour financer une partie des séjours en villages vacances ou campings labellisés Vacaf (3 600 en France).
Vous n’avez pas besoin d’en faire la demande. Une notification vous est envoyée par courrierou par mail en début d’année pour vous informer que vous avez droit à l’aide aux vacances familiales (AVF).
Son montant varie en fonction chaque département. Il est déduit du montant de votre séjour.
Ne tardez pas pour faire votre réservation, car le nombre de places dans chaque structure
d’hébergement Vacaf est limité !
Pour en savoir plus : www.vacaf.org

Les chèques vacances ANCV

Délivrés par certaines entreprises ou comités sociaux et économiques (ex-comités d’entreprise), les Chèques Vacances sont financés en partie par l’employeur et en partie par le salarié (selon votre rémunération et le nombre de personnes de votre foyer).
Les chèques vacances permettent de payer directement vos loisirs (parc d’attractions, camping, colonies, transport, activités sportives et culturelles…), certains restaurants et hébergements de vacances. Ils donnent en plus accès à un certain nombre de promotions auprès de leurs partenaires… Ils sont acceptés dans 200 000 points d’accueil.
Depuis peu, les travailleurs non-salariés peuvent aussi en bénéficier !
Pour en savoir plus : www.ancv.com

Des aides de l’ANCV

L’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV) propose deux dispositifs pour permettre à tous les budgets de partir en vacances à peu de frais :
Seniors en Vacances
Ce dispositif propose aux personnes âgées les plus démunies de partir en vacances à un tarif préférentiel (au maximum 402 € pour un séjour de 8 jours / 336 € pour 5 jours) et en plus de bénéficier d’une aide financière de l’ANCV accordée sous condition, qui fait tomber le reste à votre charge respectivement à 242 € pour un séjour de 8 jours / 201 € pour un séjour de 5 jours. Les retraités non imposables et les aidants familiaux ou professionnels s’occupant de personnes handicapées ou dépendantes (sans conditions d’âge ni de ressources) peuvent en bénéficier.
Pour en savoir plus : www.ancv.com/seniors-en-vacances
Bourse solidarité vacances
Si vous êtes un parent isolé en difficulté financière (quotient familial de la Caf inférieur à 1 000 €) et que vous avez besoin d’aide pour organiser vos vacances, vous avez peut-être droit à la bourse solidarité vacances. Ce programme propose des séjours de 8 jours au plus à des tarifs solidaires (-50 % à -70 % du prix). Pour le transport, la SNCF met à la disposition de l’ANCV des billets de train valables pour toutes les destinations en France au tarif unique de 30 € (aller et retour – offre sous conditions). Pour en bénéficier, parlez-en au référent social de votre centre social ou association.
Pour en savoir plus : www.ancv.com/bourse-solidarite-vacances-bsv

Les associations

Les Restos du Coeur, la Croix Rouge, le Secours Populaire, le Secours Catholique, Emmaüs France ou encore Jeunesse en Plein Air, l’Association Pour l’Accueil des Jeunes Handicapés, Vacances et Familles… proposent des aides au départ aux vacances, aux familles, seniors, personnes en situation de handicap, jeunes ou aux enfants.
Renseignez-vous auprès d’elles.

Les aides spéciales jeunes

Départ 18:25 propose un petit coup de pouce financier aux 18-25 ans (sous conditions de statut ou de ressources) en finançant jusqu’à la moitié des vacances parmi un large choix de séjours (sans dépasser 150 € par personne). Le jeune a toujours au moins 50 € à payer. Pour candidater : https://depart1825.com
Bourses Zellidja : conçue pour les 16-20 ans, cette bourse d’un maximum de 900 € est attribuée à tous ceux et celles qui rêvent de voyager seul(e). Le jeune doit avoir un sujet d’étude précis sur lequel il rendra un rapport à son retour. Il doit s’engager pour une durée minimale d’un mois. www.zellidja.com
Sac Ados de Vacances Ouvertes propose aux jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent de les aider à financer leurs premières vacances en autonomie (en séjour individuel ou collectif). Ce programme proposé par certains territoires offre un accompagnement technique par des animateurs ou des travailleurs sociaux ainsi qu’une aide financière sous forme de Sac Ados, comprenant l’accès à l’Appli Sac Ados©, 1 sac de voyage, 130 € en Chèques Vacances, 1 trousse de secours, l’assurance responsabilité civile et l’assistance rapatriement, 1 kit de prévention Santé… Renseignez-vous auprès de votre référent social local.

LES ÉCONOMIES

Tout le monde a besoin de changer d’air pour se ressourcer au moins une fois par an. Avant toute chose, faites le point sur vos ressources disponibles. Explorez toutes les pistes pour dégager un petit budget. Toutes les petites économies sont bonnes à prendre : 5 euros par ci sur les courses, 5 euros par là sur les factures d’énergie, un abonnement en moins, un achat évité…
Cela peut faire une belle somme en fin d’année. Même si vous n’arrivez pas à mettre beaucoup d’argent de côté, essayez de placer 20, 30 ou 40 € par mois. En apprenant à noter ses dépenses, à faire son budget et le suivre, on peut se faire vraiment plaisir pour les vacances. (lien vers fiche faire son budget, mode d’emploi)

Pour mettre de l’argent de côté pensez au Livret A. Il rapporte peu (son taux d’intérêt est de 0,50 % depuis le 1er février 2020) mais ainsi placé, vous ne serez pas tenté d’y toucher… Et votre argent sera toujours disponible. Pour ouvrir un Livret A, il suffit de placer 10 € (1,50 € pour La Banque Postale).
Ensuite, vous l’alimentez quand vous voulez.

CALCULEZ VOS DÉPENSES

Une fois au clair sur les ressources dont vous disposez, vous pouvez envisager une destination.
Prévoyez vos principaux postes de dépenses :

  • le budget transport : frais de voiture, train, bus, avion… ;
  • le budget hébergement : frais de location d’appartement, camping, hôtel… ;
  • le budget loisirs : une réserve d’argent pour les petits plaisirs (cafés, glaces, restaurants…) et les sorties (spectacles, parcs d’attraction, sport, billets d’entrée pour les visites…).
    Pour une vision précise, le plus efficace est de réaliser un budget prévisionnel.

Ensuite, à vous d’équilibrer vos budgets transport, hébergement et loisirs en fonction de vos priorités et de vos besoins, sans dépasser l’enveloppe prévue.
Par exemple, si vous êtes hébergé dans la famille, vous pourrez dépenser plus en loisirs. Si au contraire vous optez pour une location, vous devrez rogner sur les sorties

RÉDUIRE VOTRE BUDGET TRANSPORT

Le budget transport fait partie des grosses dépenses quand on part en vacances. Que vous utilisiez votre voiture (ou celle de quelqu’un d’autre), le train, le bus ou l’avion, il existe des astuces et des bons plans pour partir moins cher.

En voiture

  • Essence de la voiture
    Le prix des carburants flambe sur l’autoroute. Pensez à faire le plein avant d’y entrer. Vous pouvez rechercher les stations service sur votre itinéraire et comparer les prix sur https://www.prix-carburants.gouv.fr/. Grâce à un système de géolocalisation, vous pouvez aussi consulter les prix des carburants des stations les plus proches de vous sur votre téléphone portable.
  • Adoptez l’écoconduite
    https://www.preventionroutiere.asso.fr/2018/04/05/passez-a-lecoconduite/
    En plus d’avoir un effet positif sur l’environnement, vous consommerez moins de carburant…Donc moins d’argent ! Certains comportements au volant font consommer en moyenne 20 % de carburant en plus (Source Ademe).Attention au chargement de votre voiture. Quand la voiture est trop chargée, elle surconsomme de l’essence. Essayez d’alléger le coffre au maximum et évitez les coffres de toit, les remorques, les vélos accrochés à l’arrière… Tout ce qui peut faire résistance au vent !
  • Limitez la climatisation dans la voiture
    Elle est certes bienvenue quand la température dépasse les 30° mais elle augmente la consommation de carburant de votre véhicule de 1 à 7 % suivant les climats, les véhicules et les usages (Source Ademe). De préférence, entrouvrir un peu toutes les fenêtres.
  • Réduisez le coût des péages
    Plus rapide et plus directe, l’autoroute coûte cher néanmoins. Puisque vous partez en vacances, pourquoi ne pas flâner sur les routes nationales et départementales ?
    Si vous êtes un(e) accro de l’autoroute, il y a quand même autoroute-eco.fr qui peut vous aider à réduire le coût du péage sur votre parcours. Le principe : sortir à une sortie et rentrer aussitôt sur la même autoroute. Le gain sur certaines portions d’autoroute peut-être d’au moins 20 %. À étudier aussi avant de partir, le coût de votre trajet sur http://www.autoroutes.fr.

En transport en commun

  • Train
    Partez moins cher avec Ouigo, le TVG lowcost. Jetez un coup d’oeil sur les sites de revente et d’échange de billets comme www.trocdestrains.com ou www.passetonbillet.fr, ils peuvent réserver de bonnes surprises. Pensez au billet congés annuel SNCF. Il peut vous faire bénéficier, une fois par an, de réductions pour vous, votre conjoint, vos enfants et vos parents s’ils voyagent avec vous : -25 % sur un aller-retour d’au moins 200 kilomètres ou -50 % si vous réglez au moins la moitié de vos billets avec des chèques vacances.
    Explorez aussi les tarifs des cartes avantages de la SNCF (carte jeune, carte senior, carte enfant, carte week-end) qui, si vous voyagez plusieurs fois dans l’année, sont vite rentables.
  • Bus
    Plus longs, ils peuvent cependant vous faire économiser pas mal d’argent si vous partez en vacances hors saison. La bonne option : voyager la nuit. Au départ de Paris, de nombreux bus vous conduisent partout en France et en Europe : www.blablabus.com (exemple un Aller Paris-Toulon dès 9,98 €), www.euroline.fr, www.flixbus.fr... Mais pendant les vacances scolaires, les prix s’envolent.
  • Avion
    Premier conseil : réservez plusieurs mois à l’avance pour obtenir les meilleurs tarifs. Il existe des dizaines de sites de comparateurs de vols, alors n’hésitez pas : kayak, skyscanner, liligo… Et si vous n’avez pas de dates précises, épluchez les prix pendant tout le mois qui vous intéresse. Le prix des vols change en fonction des jours.
    Attention aux pièges du low-cost
    Si vous achetez un billet en ligne pour un vol sur une compagnie discount, attention lors de la réservation : certaines comptent des frais supplémentaires au moment de l’achat : surplus pour le paiement par carte bancaire, frais de bagages… Avant de partir, vérifiez bien la limite de poids autorisé pour vos valises. Un dépassement peut coûter cher.
  • Location de voiture entre particuliers
    Plus abordable qu’un loueur professionnel, la location entre particuliers devient très populaire. Sur OuiCar ou Getaround par exemple, on trouve des voitures à louer à partir de 10 € la demi-journée.
    Mieux encore, avec Driiveme, vous pouvez aller à l’autre bout de la France pour 1€ ! Comment ? En déplaçant les voitures des loueurs de voiture. Vous pouvez même partager les frais de route (essence & péages) en faisant du covoiturage.
  • Le covoiturage
    La solution économique et conviviale par excellence, si vous partez seul ou à deux, c’est le covoiturage. Blablacar met en relation des conducteurs qui voyagent avec des places libres avec des passagers recherchant un trajet. (voir notre article)

RÉDUIRE VOTRE BUDGET HÉBERGEMENT

Loger plusieurs jours ou juste dormir une nuit chez l’habitant : plusieurs solutions s’offrent à vous. Des solutions originales et souvent l’occasion de faire de très belles rencontres…

Airbnb : vous louez une pièce, un appartement ou une maison directement à un particulier en passant par le site. Les tarifs peuvent être intéressants surtout si vous optez pour une pièce chez l’habitant.

couchsurfing : c’est le même principe, sauf que c’est gratuit. L’habitant met à disposition des voyageurs un canapé, un lit ou une chambre juste par gentillesse. Une solution idéale pour découvrir la France ou le monde à moindres frais. www.couchsurfing.com

Et si vous avez envie de participer à quelques tâches agricoles biologiques… le woofing est fait pour vous. En contrepartie de votre aide au travail de la ferme, vos hôtes vous offriront le gîte et le couvert. Attention, il faut s’engager à travailler 4 à 5 heures par jour, 5 jours par semaine (environ 25 heures par semaine)… Pas vraiment des vacances, mais un dépaysement assuré ! www.wwoof.fr

Gardiennage de maison ou d’animaux
Seul, en couple ou en famille, vous pouvez devenir homesitter (gardien de maison) ou petsitter (gardien d’animaux) pendant vos prochaines vacances. Pendant l’absence des propriétaires, vous prendrez soin des animaux, arroserez les plantes, entretiendrez les pièces où vous vivez et éventuellement la piscine. Cela ne vous coûtera rien dans la mesure où vous rendez service aux propriétaires. www.partirtranquille.com, www.nomador.com, www.homesitting.fr, www.trustedhousesitters.com.

Camper chez un particulier : les habitants louent un emplacement dans leur jardin pour une tente, une caravane ou un camping-car. Les tarifs sont plus doux que dans les campings classiques et l’environnement souvent plus intime et agréable. Compter une dizaine d’’euros par personne. www.homecamper.com.

PRÉVOIR UNE RÉSERVE POUR LES LOISIRS

Loisirs ne riment pas forcément avec dépenses. Beaucoup d’activités sont gratuites. Il suffit de se renseigner auprès de l’office du tourisme de votre lieu de vacances. L’été, concerts en plein air, marchés artisanaux, activités sportives, sont organisés en plein air et ouverts à tous. Demandez aussi s’il y a des musées ou sites touristiques non payants autour de vous. Traquez la bonne affaire sur le site Groupon : des réductions sont proposées sur de nombreux loisirs et attractions.

  • Cinéma
    Vous voulez profiter des vacances pour faire le plein de films ? Surveillez les offres des cinémas Gaumont Pathé et UGC. Les cinéphiles peuvent également profiter de la fête du cinéma : fin juin début juillet, vous pouvez découvrir pendant 4 jours tous les films un tarif unique de 4 € la séance.
    Même principe et même prix pendant le Printemps du Cinéma généralement fin mars, partout en France. Et si vous êtes client d’Orange, pensez à Orange Cinéday : 1 place achetée = 1 place offerte tous les mardis en commandant votre code le mardi à partir de 8 h (valable le jour-même).
  • Musée
    De nombreux musées en France sont gratuits pour les moins de 18 ans, les 18-26 ans citoyens ou résidant dans un pays de l’Union européenne, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les personnes handicapées et leur accompagnateur (sauf pour les expositions temporaires qui restent payantes) sur justificatifs. De nombreux monuments sont aussi gratuits le 1er dimanche de chaque mois.
    Parfois, ce sont les musées qui viennent à vous : le Mumo, par exemple, musée itinérant d’art contemporain, aménagé dans un bus, sillonne les différentes régions. Des médiateurs culturels accueillent et accompagnent les visites gratuites.
    Dates et lieux de passage sur le site https://musee-mobile.fr/
  • Restaurant
    Vous voulez fêter une occasion au restaurant ? Consultez le site www.lafourchette.fr. Certains restaurants proposent jusqu’à 50 % sur le prix affiché. Pour un repas gastronomique à prix défiant toute concurrence, pensez aux écoles hôtelières. Ce sont les élèves qui cuisinent et font le service, encadrés par leurs professeurs. Pour pouvoir y manger, il faut réserver longtemps à l’avance. Renseignez-vous auprès des écoles hôtelières.
    Autre façon de manger à petits prix : les restaurants solidaires. Pour 4 €, l’Arc-en-ciel à Elbeuf, en Normandie, vous propose un repas complet et varié le midi. A la Marmite à Bordeaux, vous déjeunez pour 3 € (sur présentation bons de restauration acquis auprès d’associations de Bordeaux) pour les clients les plus défavorisés et 13 € pour les autres.
  • Cueillette
    Il existe partout en France des fermes où vous pouvez cueillir des fruits et légumes frais de saison, entre mai et octobre. En plus, vous faites d’une pierre deux coups : vous découvrez les joies de la nature et vous mangez ce que vous avez récolté ! Et les prix, dégressifs, défient toute concurrence : vous pouvez y récolter un kilo de fraise pour environ 3 €…  www.chapeaudepaille.fr
  • Fermes pédagogiques
    Poules, lapins, canards, chèvres, ânes… Prenez un bon bol d’air et découvrez la vie des animaux à la ferme : traite des vaches, naissance des poussins, balade à dos d’âne, fabrication du fromage… L’entrée coûte entre 2 et 4 € pour les enfants, environ 6 € pour les adultes et c’est généralement gratuit pour les moins de 2 ans. https://www.bienvenue-a-la-ferme.com 

LES AIDES POSSIBLES

Vous ne pouvez pas mettre d’argent de côté pour les vacances et votre budget est trop serré ?Renseignez-vous auprès de la CAF, de l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), la mairie, les associations et faites le plein de bons plans pour partir pas cher….

L’aide aux vacances familiales (AVF)

Si vous touchez des allocations familiales et que vous remplissez les conditions (qui dépendent de vos revenus et du nombre de personnes à charge de votre foyer), certaines caisses d’allocations familiales (Caf) vous accordent une aide pour financer une partie des séjours en villages vacances ou campings labellisés Vacaf (3 600 en France).
Vous n’avez pas besoin d’en faire la demande. Une notification vous est envoyée par courrierou par mail en début d’année pour vous informer que vous avez droit à l’aide aux vacances familiales (AVF).
Son montant varie en fonction chaque département. Il est déduit du montant de votre séjour.
Ne tardez pas pour faire votre réservation, car le nombre de places dans chaque structure
d’hébergement Vacaf est limité !
Pour en savoir plus : www.vacaf.org

Les chèques vacances ANCV

Délivrés par certaines entreprises ou comités sociaux et économiques (ex-comités d’entreprise), les Chèques Vacances sont financés en partie par l’employeur et en partie par le salarié (selon votre rémunération et le nombre de personnes de votre foyer).
Les chèques vacances permettent de payer directement vos loisirs (parc d’attractions, camping, colonies, transport, activités sportives et culturelles…), certains restaurants et hébergements de vacances. Ils donnent en plus accès à un certain nombre de promotions auprès de leurs partenaires… Ils sont acceptés dans 200 000 points d’accueil.
Depuis peu, les travailleurs non-salariés peuvent aussi en bénéficier !
Pour en savoir plus : www.ancv.com

Des aides de l’ANCV

L’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV) propose deux dispositifs pour permettre à tous les budgets de partir en vacances à peu de frais :
Seniors en Vacances
Ce dispositif propose aux personnes âgées les plus démunies de partir en vacances à un tarif préférentiel (au maximum 402 € pour un séjour de 8 jours / 336 € pour 5 jours) et en plus de bénéficier d’une aide financière de l’ANCV accordée sous condition, qui fait tomber le reste à votre charge respectivement à 242 € pour un séjour de 8 jours / 201 € pour un séjour de 5 jours. Les retraités non imposables et les aidants familiaux ou professionnels s’occupant de personnes handicapées ou dépendantes (sans conditions d’âge ni de ressources) peuvent en bénéficier.
Pour en savoir plus : www.ancv.com/seniors-en-vacances
Bourse solidarité vacances
Si vous êtes un parent isolé en difficulté financière (quotient familial de la Caf inférieur à 1 000 €) et que vous avez besoin d’aide pour organiser vos vacances, vous avez peut-être droit à la bourse solidarité vacances. Ce programme propose des séjours de 8 jours au plus à des tarifs solidaires (-50 % à -70 % du prix). Pour le transport, la SNCF met à la disposition de l’ANCV des billets de train valables pour toutes les destinations en France au tarif unique de 30 € (aller et retour – offre sous conditions). Pour en bénéficier, parlez-en au référent social de votre centre social ou association.
Pour en savoir plus : www.ancv.com/bourse-solidarite-vacances-bsv

Les associations

Les Restos du Coeur, la Croix Rouge, le Secours Populaire, le Secours Catholique, Emmaüs France ou encore Jeunesse en Plein Air, l’Association Pour l’Accueil des Jeunes Handicapés, Vacances et Familles… proposent des aides au départ aux vacances, aux familles, seniors, personnes en situation de handicap, jeunes ou aux enfants.
Renseignez-vous auprès d’elles.

Les aides spéciales jeunes

Départ 18:25 propose un petit coup de pouce financier aux 18-25 ans (sous conditions de statut ou de ressources) en finançant jusqu’à la moitié des vacances parmi un large choix de séjours (sans dépasser 150 € par personne). Le jeune a toujours au moins 50 € à payer. Pour candidater : https://depart1825.com
Bourses Zellidja : conçue pour les 16-20 ans, cette bourse d’un maximum de 900 € est attribuée à tous ceux et celles qui rêvent de voyager seul(e). Le jeune doit avoir un sujet d’étude précis sur lequel il rendra un rapport à son retour. Il doit s’engager pour une durée minimale d’un mois. www.zellidja.com
Sac Ados de Vacances Ouvertes propose aux jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent de les aider à financer leurs premières vacances en autonomie (en séjour individuel ou collectif). Ce programme proposé par certains territoires offre un accompagnement technique par des animateurs ou des travailleurs sociaux ainsi qu’une aide financière sous forme de Sac Ados, comprenant l’accès à l’Appli Sac Ados©, 1 sac de voyage, 130 € en Chèques Vacances, 1 trousse de secours, l’assurance responsabilité civile et l’assistance rapatriement, 1 kit de prévention Santé… Renseignez-vous auprès de votre référent social local.

LES ÉCONOMIES

Tout le monde a besoin de changer d’air pour se ressourcer au moins une fois par an. Avant toute chose, faites le point sur vos ressources disponibles. Explorez toutes les pistes pour dégager un petit budget. Toutes les petites économies sont bonnes à prendre : 5 euros par ci sur les courses, 5 euros par là sur les factures d’énergie, un abonnement en moins, un achat évité…
Cela peut faire une belle somme en fin d’année. Même si vous n’arrivez pas à mettre beaucoup d’argent de côté, essayez de placer 20, 30 ou 40 € par mois. En apprenant à noter ses dépenses, à faire son budget et le suivre, on peut se faire vraiment plaisir pour les vacances. (lien vers fiche faire son budget, mode d’emploi)

Pour mettre de l’argent de côté pensez au Livret A. Il rapporte peu (son taux d’intérêt est de 0,50 % depuis le 1er février 2020) mais ainsi placé, vous ne serez pas tenté d’y toucher… Et votre argent sera toujours disponible. Pour ouvrir un Livret A, il suffit de placer 10 € (1,50 € pour La Banque Postale).
Ensuite, vous l’alimentez quand vous voulez.

CALCULEZ VOS DÉPENSES

Une fois au clair sur les ressources dont vous disposez, vous pouvez envisager une destination.
Prévoyez vos principaux postes de dépenses :

  • le budget transport : frais de voiture, train, bus, avion… ;
  • le budget hébergement : frais de location d’appartement, camping, hôtel… ;
  • le budget loisirs : une réserve d’argent pour les petits plaisirs (cafés, glaces, restaurants…) et les sorties (spectacles, parcs d’attraction, sport, billets d’entrée pour les visites…).
    Pour une vision précise, le plus efficace est de réaliser un budget prévisionnel.

Ensuite, à vous d’équilibrer vos budgets transport, hébergement et loisirs en fonction de vos priorités et de vos besoins, sans dépasser l’enveloppe prévue.
Par exemple, si vous êtes hébergé dans la famille, vous pourrez dépenser plus en loisirs. Si au contraire vous optez pour une location, vous devrez rogner sur les sorties