Bien manger, c’est la santé!

Manger bon, pas cher et se faire plaisir, c’est possible. Quelques grammes d’imagination, une bonne dose d’échanges et une pointe d’idées… A table, c’est prêt !

Chaque jour, c’est la même question : « qu’est-ce qu’on va faire à manger aujourd’hui ? ». Nadia, mère de 3 enfants, confirme : « pas facile de concilier les goûts et de répondre aux besoins de tout le monde, surtout quand on n’a pas beaucoup de sous… C’est un vrai casse-tête. »

Echange trucs contre astuces

Que l’on soit seul, en famille ou entre amis, quand l’argent manque, manger est un rarement un plaisir. Pourtant, dans les ateliers cuisine des Banques Alimentaires, on peut apprendre à composer un menu sain et équilibré à moindre coût. On peut même partager les repas préparés sur place et échanger des trucs et astuces entre participants de différentes cultures. Tous les menus composés dans les ateliers des Banques Alimentaires comprennent entrée, plat et dessert, le tout pour moins de 2 €. A ce prix, la viande figure rarement au menu. En fait, on peut tout à fait manger sans viande à condition de la remplacer par des légumes secs (lentilles, pois chiches, fèves, haricots secs…), des œufs et du poisson en conserve.

Concoctez vous-même des plats « maison »

Pour trouver l’inspiration, internet est une mine d’or. Autre bon plan : prendre des idées du côté du rayon traiteur ou plats préparés. Envie de lentilles et saucisses fumées ? Plutôt que d’acheter une boîte toute prête, contenant sel et additifs, préférez un sachet ou une boîte de lentilles au naturel à laquelle vous ajoutez une saucisse de qualité abordable achetée dans une grande surface discount (Leader Price, Lidl, Aldi, Netto…). Pas envie de cuisiner le soir ? En moins d’un quart d’heure vous pouvez faire une soupe de lentilles corail très nourrissante en les mixant avec 2 oignons, du curry ou du cumin… Un sachet de 500 g de lentilles corail coûte moins de 2 €.

Cuisinez des fruits et légumes de saison

Les tomates en janvier ? Pas une bonne idée ! Choisissez des fruits et légumes de saison locaux : ils ont plus de saveur, sont plus écologiques (ils n’ont pas été cultivés sous serre chauffée et n’ont pas voyagé) et c’est beaucoup plus économique. 

Riches en vitamines, en minéraux et en fibres, les fruits et légumes apportent ce qu’il faut à notre organisme au fil des saisons.

Une astuce pour inciter les enfants à manger des fruits : leur proposer de les tremper dans une fondue au chocolat. Et pour faire passer plus facilement les légumes, pensez à plusieurs petits trucs : coupés en bâtonnets et trempés dans une sauce au fromage, en garniture de tartes salées ou encore panés (passés dans la farine, roulés dans l’œuf battu puis dans la chapelure, et revenus à la poêle), c’est beaucoup moins triste ! 

En direct des producteurs
Achetez vos fruits et légumes directement auprès des producteurs en adhérant à une Amap près de chez vous. Ces associations favorisent l’agriculture paysanne et biologique en créant un lien direct entre paysans et consommateurs.

Lutter contre le gaspillage

Doser la bonne quantité de nourriture permet d’éviter les restes. Utilisez une balance, un pot ou un verre doseur pour calculer les portions adaptées. Par exemple, pour le riz ou les coquillettes : 1 verre ordinaire (environ 200 ml) = 2 personnes. 

Pour les pommes de terre : 3 pommes de terre moyennes = 1 personne.

Pensez à cuisiner les restes : le riz ou les pâtes en salades, la viande en hachis, les fruits un peu mûrs en compotes, les restes de pain rassis en pain perdu, etc.

Quand vous faites vos courses, repérez toujours les dates inscrites sur les emballages. La date limite de consommation « À consommer jusqu’au … » sur les produits frais (viandes, poissons, œufs, produits laitiers…) ne doit pas être dépassée. Par contre, la mention « À consommer de préférence avant le… », notée sur les produits secs, stérilisés, lyophilisés et déshydratés, peut être dépassée sans risque. 

10 moyens de réduire ses dépenses alimentaires

  1. Faire une liste de courses avant de partir au supermarché et s’y tenir fidèlement, sans se laisser tenter.
  2. Préférer des produits locaux et de saison, à compléter par des conserves et des surgelés de bonne qualité.
  3. Acheter en quantités adaptées : inutile d’acheter 18 yaourts en promotion si c’est pour les jeter.
  4. Faire les fins de marchés : les commerçants préfèrent brader plutôt que remballer leurs marchandises.
  5. Acheter à plusieurs pour bénéficier de tarifs intéressants (association Vrac par exemple).
  6. Comparer les prix en regardant le prix au kilo et non à l’unité.
  7. Guetter les promos sur les produits de base non périssables (pâtes, riz, conserves).
  8. Eviter les plats tout préparés, surgelés ou en conserve, trop gras et trop salés.
  9. Rechercher les fruits et légumes avec des défauts commercialisés dans certaines grandes surfaces. Ils sont vendus 30% moins chers. 
  10. Télécharger des applis anti-gaspi comme Too Good to Go, Optimiam ou encore Zéro gaspi qui appliquent des promotions sur les produits invendus et/ou proches de leur date limite de consommation.

Liens utiles

onmangequoi.lamutuellegenerale.fr

vrac-asso.org

marmiton.org

banquealimentaire.org 

Plein d’idées pour cuisiner les légumes secs sur legume-sec.com

reseau-amap.org

Marianne Martin dit Neuville

©2020 Association debout Mentions légales | Contact

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account