Nos si chers compagnons à poils

Visites chez le vétérinaire, produits antipuces, vermifuge, vaccinations… Avoir un animal a un coût non négligeable. Quelques pistes pour le réduire.

Sonia a 3 chats. Bénéficiaire du RSA, elle n’a pas toujours de quoi remplir son assiette en fin de mois mais n’envisage pas de priver ses petits compagnons. Une charge lourde pour elle, surtout que l’un de ses « bébés » a une insuffisance rénale nécessitant une alimentation particulière : des croquettes à 30 € le paquet chez son vétérinaire ! Autant dire qu’elle surveille sa ligne…

Une bonne hygiène de vie

Sa « petite sœur » souffre depuis quelques jours de démangeaisons. Mais impossible pour Sonia de payer une consultation. Pour Fabrice Scaliero, vétérinaire à Nice, la solution pour maîtriser son budget est encore de prévenir et de veiller à la bonne hygiène de son animal. « Il faut arrêter avec les idées reçues. Laver son animal ne favorisera aucune maladie dermatologique. Bien au contraire, le laver régulièrement le gardera en meilleure santé et réduira vos visites chez le vétérinaire ». Toutefois, elles sont parfois incontournables.

Frapper aux bonnes portes

Il est alors possible se rendre dans l’une des 4 écoles vétérinaires (Maisons-Alfort, Toulouse, Nantes et Lyon) de France. A la clé, des économies pouvant atteindre 70 % par rapport à une clinique privée, pour une qualité de soins équivalente (les étudiants sont supervisés par des vétérinaires confirmés). Seul hic : il lui faudra patienter parfois de longues heures avant d’entrer en consultation. C’est aussi le cas des dispensaires de la Fondation Assistance aux Animaux, à Paris, Bordeaux, Marseille, Nice et Toulon, qui proposent des consultations tous les après-midis sans rendez-vous. Si vous voulez avoir une chance de passer, mieux vaut arriver dans les premiers… Toutes sortes de soins sont pratiqués : radios, vaccinations, tatouages, et même opérations, celles-ci sur rendez-vous. Les prix sont adaptés aux moyens de chacun. Le coût de revient de tous les soins est communiqué aux visiteurs, qui participent à hauteur de leurs moyens. C’est même gratuit pour ceux qui ne le peuvent pas (minima sociaux, allocation de fin de droits au chômage…), à condition de justifier de leur situation. C’est aussi le mode de fonctionnement des 12 dispensaires de la SPA répartis sur le territoire, qui demandent une simple participation aux frais de fonctionnement.

3 moyens de réduire votre budget
1 – Acheter la nourriture sur internet : zooplus.fr
2 – Privilégier les croquettes aux pâtées (400 € par an contre 1300 € pour un chien).
3 – Vacciner son animal chaque année, pour le risque d’affections.

Contacts
Associations :
la-spa.fr (carte de France des 12 dispensaires)
fondationassistanceauxanimaux.org Tel : 01 39 49 18 18
http://vptfrance.e-monsite.com/ (Association vétérinaire pour tous)

Écoles vétérinaires :
– Maisons-Alfort : vet-alfort.fr  01 43 96 72 72
– Toulouse : envt.fr 05 61 19 38 00
– Nantes : oniris-nantes 02 40 68 78 98
– Lyon : vetagro-sup.fr 04 78 87 25 25

Caroline Pastorelli

©2020 Association debout Mentions légales | Contact

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account