Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Les centres médico-psychologiques (CMP) offrent un suivi psychologique gratuit, peu importe votre niveau de revenus.

Vous avez un boulot, un toit, une famille, des amis, vous êtes en bonne santé… Bref, on pourrait vous dire que vous avez tout pour être heureux. Et pourtant. Cette sensation de mal-être ne vous quitte pas. Qu’il s’agisse d’une véritable dépression ou d’un passage à vide, rien ne justifie que vous restiez dans cet inconfort mental. Et surtout pas le manque d’argent. C’est ce qui explique la présence de centres médicaux-psychologiques gratuits un peu partout sur le territoire.

Proximité et gratuité

Organisés selon votre lieu de résidence, les centres médico-psychologiques ne peuvent être choisis librement selon les places disponibles. Vous devez vous adresser à celui dont vous relevez géographiquement. « Par exemple, si vous habitez du côté du quartier Saint Maurice, à Lille, votre CMP d’attribution est celui situé dans ce quartier », précise Elodie, psychologue en centres médico-psychologiques depuis une dizaine d’années. « Cela nous permet d’assurer un suivi en connaissant l’environnement dans lequel évolue le patient et une prise en charge en urgence en cas de situation de crise ».
La prise en charge par un psychologue comme par un psychiatre est entièrement gratuite en CMP. Vous y trouverez également, selon les CMP, des assistants sociaux, des éducateurs spécialisés et d’autres professionnels pouvant vous aider dans vos difficultés quotidiennes. Il existe également des CMP destinés aux enfants, les CMPP (centres médico-psycho-pédagogiques) et d’autres destinés aux personnes âgées (CMPPA), mais ces derniers sont en plus petit nombre.

Soyez transparents sur votre degré d’urgence

Une fois repéré le centre le plus proche de votre lieu d’habitation, il suffit de le contacter pour vérifier la bonne affiliation. Lors de ce premier contact, pour obtenir un rendez-vous malgré l’engorgement de certains centres, misez sur la transparence. « La santé mentale n’est pas un sujet à prendre à la légère », appuie Elodie. « Si vous avez des idées noires et que vous avez besoin d’une prise en charge en urgence, dites-le, nous sommes là pour vous aider ». Elodie conseille ainsi de ne pas minimiser votre souffrance. « On demande souvent aux personnes en dépression de ne pas en parler parce qu’un tabou pèse sur ce sujet », relate l’experte. « En CMP, pas de tabou, la dépression est une maladie qui ne se soigne pas toute seule, nous sommes avec vous ». Si le centre en question se trouve en capacité maximale, les experts sauront alors vous rediriger vers d’autres praticiens remboursés par la sécurité sociale.

TROUVER LE CENTRE PROCHE DE CHEZ VOUS
Pour contacter le centre le plus proche de chez vous, rendez-vous sur internet ! En effet, les CMP sont tous répertoriés sur Google Maps, où une simple recherche par mot clef « CMP » dans votre zone de résidence vous permettra d’identifier le centre le plus proche. Vous pouvez également demander ce renseignement à un assistant social si vous êtes en contact avec l’un d’entre eux.

Valentine Leroy

Contact(s) utile(s)

vous aimerez aussi