Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
La Navette Solidaire propose aux enfants et adolescents en précarité de monter à son bord pour bénéficier d’un examen visuel gratuit. Si besoin, des lunettes de vue leur sont ensuite délivrées, là encore gratuitement.

Faciliter l’accès aux soins des enfants et adolescents en situation de précarité, tel est le but de la Navette Solidaire. Depuis décembre 2019, cette caravane aménagée en espace de consultation ophtalmologique et atelier de lunettes sillonne la France. Elle se rend au plus près de ces jeunes et leur offre un examen visuel complet ainsi que, si nécessaire, des lunettes à leur vue. Et ce gratuitement, la démarche étant prise en charge par ses initiateurs : la fondation d’entreprise Optic 2000 – Lissac – Audio 2000, la fondation de l’Armée du Salut et l’association nationale des jeunes ophtalmologistes (ANJO).

Un examen en trois étapes

Les trois structures ont élaboré un protocole bien rodé en trois étapes. D’abord, l’Armée du Salut choisit le lieu d’intervention de la Navette Solidaire en fonction des besoins que ses équipes identifient via leurs actions de terrain. La fondation fixe les rendez-vous avec les familles en amont de l’installation de la caravane. Entre 20 et 30 jeunes y sont généralement accueillis en une seule journée.
Les consultations se passent à l’intérieur même de la Navette Solidaire, l’habitacle étant équipé du matériel ophtalmologique de dernière génération. Elles sont assurées par des ophtalmologistes de l’ANJO. Acuité visuelle, test à l’écran, fond d’œil… : ils effectuent un bilan complet de chaque enfant et adolescent afin de déceler un éventuel problème de correction. Si tel est le cas, les professionnels leur délivrent une ordonnance. Cette dernière permet ensuite aux opticiens de la fondation d’entreprise Optic 2000 – Lissac – Audio 2000 de prendre le relais, en réalisant une paire de lunettes adaptée à la vue des jeunes patients. Là encore directement sur place puisque la fourgonnette dispose aussi d’un atelier de montage de lunettes. Les jeunes nécessitant une correction visuelle repartent donc de leur consultation avec un bilan complet et l’équipement adapté à leurs besoins.

Près de 300 jeunes dépistés

La Navette Solidaire a déjà fait une dizaine d’étapes en un peu plus de deux ans de vadrouille aux quatre coins de France. Elle s’est arrêtée à Paris, Mulhouse, Reims, Saint-Priest, Mazamet, Marseille… Dernière escale en date : le 9 avril 2022 dans le 20e arrondissement de la capitale où 24 jeunes patients ont été reçus à son bord.
Au total depuis son lancement, 296 jeunes en situation de précarité ont été dépistés pour 121 équipements de lunettes remis. Les ophtalmologistes ont également décelé 21 urgences ophtalmologiques qu’ils ont réorientées vers des structures de soins adaptées. Et ce n’est que le début, car la Navette Solidaire compte bien poursuivre son tour solidaire de l’Hexagone.

LES TROUBLES DE LA VUE ET L’APPRENTISSAGE DE LA LECTURE
Pour plus de 9 parents et enseignants sur 10, les troubles visuels et auditifs ont un impact sur l’apprentissage de la lecture et donc la scolarité des enfants, d’après un sondage OpinionWay pour l’Observatoire de la santé visuelle et auditive. Ces troubles auraient notamment une incidence sur la compréhension et la motivation de l’enfant.

Agathe Perrier

vous aimerez aussi

© 2021 ASSOCIATION DEBOUT