Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Rassembler toutes ses informations médicales dans un coffre-fort numérique pour tout avoir sous la main, comme un carnet de santé, mais en ligne. C’est ce que propose Mon Espace Santé, un nouveau service public, gratuit.

Qui n’a jamais fouillé toute sa chambre en pestant, juste avant un rendez-vous chez le médecin, pour retrouver les résultats de sa dernière prise de sang, le compte rendu d’une radio ou d’une hospitalisation ? Fini les ordonnances égarées au milieu des factures ou stockées en vrac dans un classeur en carton : vous allez pouvoir les ranger correctement, dans un espace numérique sur votre ordinateur, où vous pourrez les retrouver plus facilement lorsque vous aurez besoin de les montrer à un médecin, une sage-femme, un kinésithérapeute…

Un courrier de l’Assurance Maladie pour créer votre compte

D’ici à la fin mars, comme 65 millions d’assurés sociaux, vous allez recevoir un courrier ou un message par mail de l’Assurance maladie, vous informant de la possibilité de stocker tous les documents et informations qui concernent votre santé dans un seul endroit : un coffre-fort numérique, personnel et sécurisé, baptisé Mon Espace Santé (voir encadré). Ce nouveau service public numérique a été officiellement lancé le 3 février, après avoir été testé dans trois départements (Haute-Garonne, Loire Atlantique et Somme). Les personnes qui n’ont pas d’ordinateur ou qui ne sont pas à l’aise avec le numérique pourront se faire aider par un médiateur auprès d’un guichet de proximité de France Services (voir notre cartographie) ou dans les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) pour créer leur coffre.

Les données stockées dans Mon Espace Santé

Au départ, il ne contiendra automatiquement que l’historique de vos derniers remboursements par la sécurité sociale et vos derniers vaccins. Mais mon Espace santé n’est pas une carte vitale bis et n’a rien à voir avec les remboursements de vos soins. L’idée est de permettre à chaque assuré de disposer d’un carnet de santé qui rassemble toutes les informations utiles pour son suivi de santé et permette de communiquer avec les professionnels de santé de son choix via une messagerie sécurisée.
Dans la partie « profil médical » vous pouvez, avec vos mots, faire une liste de tout ce qui peut être utile à un professionnel de santé pour vous connaître et mieux vous soigner. Vos maladies, vos médicaments ou l’histoire médicale de la famille : « mon père est mort d’un infarctus », « je suis diabétique » « allergique aux cacahuètes », « je souffre de migraines », « je me suis cassé le bras il y a trois ans », « j’ai été hospitalisé pour une pneumonie », ou même « il y a trois mois j’ai eu des vertiges, on ne sait pas pourquoi ».
Dans la partie « documents », vous pourrez photographier ou scanner et glisser toutes vos ordonnances, résultats d’analyses, comptes rendus de radio ou d’hospitalisation.

Un accès réservé aux médecins désignés

Au fur et à mesure, d’ici à la fin 2023, quand tous les professionnels de santé auront des logiciels informatiques compatibles avec Mon Espace Santé, à chaque fois qu’ils vous donneront une ordonnance ou un compte rendu, ils le glisseront aussi automatiquement dans cet espace. Pour Philippe, qui l’a déjà testé en Haute Garonne, ce carnet de santé numérique est un vrai plus : « quand je vais à l’hôpital, les professionnels de santé peuvent le consulter et me prendre en charge plus efficacement. Et moi à l’inverse, je peux aussi avoir et lire mon compte rendu d’hospitalisation. » Même si vous le « montrez », ce carnet est strictement personnel : tout ce qu’il contient n’appartient qu’à vous. C’est vous qui décidez quels médecins vous autorisez à y accéder, et vous serez alerté chaque fois qu’ils s’y connecteront. Seul le SAMU ou des services d’urgence peuvent éventuellement « fracturer » votre coffre-fort pour accéder à vos informations médicales, si on vous retrouve inanimé, seul chez vous ou dehors. Et encore, vous pouvez vous y opposer en créant votre compte. Mais ni l’Assurance maladie, ni les mutuelles, ni les assurances ou les banques n’ont accès à vos données, qui sont hébergées sur des serveurs sécurisés en France.

PAS D’OBLIGATION À CRÉER UN COMPTE
Pour créer ce coffre-fort numérique personnel, l’Assurance maladie vous donnera un code d’activation. Ce n’est pas obligatoire : vous pouvez refuser de bénéficier de « Mon espace santé ». Mais attention : il faut le signaler à l’Assurance maladie lorsqu’elle vous contactera. Si vous ne le faites pas, dans les six semaines qui suit son courrier, votre coffre-fort sera automatiquement ouvert.

Claudine Proust

Lien(s) utile(s)

Outil(s) pratique(s)

vous aimerez aussi

© 2021 ASSOCIATION DEBOUT