Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Pas facile de trouver du travail quand on a plus de 55 ans. Après le CCD d’insertion pour les plus éloignés de l’emploi, le CDI Inclusion s’adresse aux séniors de plus de 57 ans.

« À plus de 57 ans, dès que l’on a la moindre difficulté à trouver un emploi, on se sent délaissé », confie André, désormais en CDI Inclusion auprès d’une entreprise d’insertion (EI). « Je me suis fait accompagner et on m’a aiguillé vers cette solution. Je ne savais pas que ça existait ». Et pour cause, ce type de contrat n’est pas ouvert à toutes les entreprises. Il a vu le jour en 2020 et n’est en application que depuis septembre 2021. Le but : lutter contre le chômage des séniors, en augmentation constante depuis 2007.

Un contrat réservé aux structures d’insertion

« Nouveau contrat mis en place en 2020, le CDI Inclusion permet désormais aux Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) de conclure des CDI avec des personnes âgées d’au moins 57 ans rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières », explique Fanny Charbonnel, juriste en droit social chez Coorace. Ce réseau national rassemble 557 entreprises d’utilité sociale territoriale sur l’ensemble du territoire. Elles font partie des 3800 structures d’insertion par l’activité économique qui ont signé un contrat avec l’État leur donnant droit à une aide financière pour accompagner les personnes les plus en difficulté pour retrouver un emploi. Elles prennent différentes formes, comme les ateliers et chantiers d’insertion (ACI), les associations intermédiaires (AI), les entreprises d’insertion (EI) ou les entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI). Un réseau non négligeable, lorsque l’on sait que le CDI Inclusion ne peut être mis en place que dans ces structures. « Avant 2020, elles ne pouvaient accompagner les travailleurs que pour un temps déterminé, dans des parcours en CDD de deux ans maximum », souligne la juriste.

Un emploi jusqu’à la retraite

« Les SIAE peuvent conclure un CDI avec des personnes d’au moins 57 ans, en parcours d’insertion depuis au moins 12 mois », précise Fanny Charbonnel. « Les SIAE ne sont donc plus des sas vers un emploi durable en entreprise classique, mais peuvent également devenir l’employeur du travailleur jusqu’à la retraite ». Il s’agit d’un CDI des plus classiques, en somme, avec ses risques économiques et son niveau d’engagement, tant pour l’employeur que pour le salarié. Pour entrer dans un parcours d’insertion et obtenir in fine ce CDI, vous pouvez vous rapprocher des SIAE de votre département, et/ou vous faire accompagner par un travailleur social pour entamer les démarches de recherche et postuler aux offres adéquates. « J’avais 59 ans quand j’ai perdu mon emploi et je désespérais d’en retrouver un », soupire André. « Trop vieux, pas assez qualifié, pas assez digital… C’était épuisant ». D’abord en CDD insertion auprès d’une entreprise d’insertion pendant deux ans, où il a bénéficié d’un accompagnement social et d’une nouvelle formation, André s’est ensuite vu proposer un CDI Inclusion. « C’est peut-être bête, mais j’ai fondu en larmes quand on m’a tendu la proposition de CDI, conclut le sénior, ça m’a sorti d’une sacrée galère. Et surtout, aujourd’hui, j’ai la certitude de pouvoir travailler jusqu’à ma retraite ». Avis aux amateurs !

Valentine Leroy

Lien(s) utile(s)

vous aimerez aussi