Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
À Marseille, même issus de familles modestes, les étudiants ont accès à une prépa gratuite de médecine. Seule condition exigée : une motivation à toute épreuve.

Pour se préparer au difficile concours de première année de médecine, beaucoup d’étudiants suivent une « prépa ». On les appelle « écuries » dans le jargon marseillais. Des organismes privés payants dont les tarifs s’échelonnent de 1 000 € à 10 000 € l’année. De trop grosses sommes pour nombre d’aspirants à l’examen. « Ceux qui viennent de quartiers populaires et modestes ne peuvent pas s’y inscrire. Cela contrarie, voire empêche leur projet et ils se tournent vers une autre voie », expose Aïssa Grabsi.

La suite de cet article est réservé aux abonné(e)s…

vous aimerez aussi