Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Si vous gagnez moins de 2 000 € nets par mois, vous avez peut-être droit à l’indemnité inflation. Les conditions et modalités de versement.

Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie en 2021, l’État a décidé de verser une prime exceptionnelle de 100 € aux personnes les plus vulnérables et aux classes moyennes. Un coup de pouce pour le pouvoir d’achat de 38 millions de personnes.

Une indemnité inflation par personne

L’indemnité inflation est une aide individuelle d’un montant de 100 € : si deux membres (ou plus) du même foyer touchent moins de 2000 € nets par mois avant impôt sur le revenu, chacun des bénéficiaires touche la prime.

Autres conditions pour percevoir l’indemnité :

  • Être résidant sur le territoire métropolitain ou dans les départements et collectivités d’outre-mer.
  • Être employé au cours du mois d’octobre 2021 pour les salariés et agents publics.
  • Être âgé d’au moins 16 ans au 31 octobre 2021.

2 000 € nets, sur quelle période de référence ?

Le versement sera effectué sur la base de votre situation au mois d’octobre 2021. La période de référence dépend de votre statut :

salariés et fonctionnaires : la période de référence est calculée du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021.
indépendants et exploitants agricoles : la période de référence est l’année 2020 – dernier revenu connu- et vous devez avoir été en activité en octobre 2021.
micro-entrepreneurs : la période de référence est calculée sur les chiffres d’affaires déclarés du 1er janvier 2021 au 30 septembre 2021.
retraités, personnes en invalidité ou au chômage : le revenu du mois d’octobre 2021 sert de référence.

Les modalités de versement

L’indemnité inflation est versée :

  • en une seule fois ;
  • automatiquement : les bénéficiaires n’ont aucune démarche à faire ;
  • à partir de décembre 2021.

Ce sont les employeurs ou les organismes (Pôle emploi, Urssaf, caisses de retraite, CAF…) qui versent l’indemnité inflation et qui seront intégralement remboursés par l’État.

* Pour les personnes en congé parental d’éducation, l’indemnité sera versée par la CAF ou la MSA.

 

L’indemnité inflation n’est pas cumulable si une personne est éligible à plusieurs critères (ex : salarié et autoentrepreneur). Dans le cas où la personne est à la fois salariée et bénéficiaire d’un revenu de remplacement (cumul emploi-retraite par exemple), c’est l’employeur qui verse l’indemnité et non l’organisme de protection sociale.

L’indemnité inflation apparaîtra sur le bulletin de paie sous le libellé « Indemnité inflation – aide exceptionnelle de l’État ». Elle n’est pas soumise à l’impôt ni aux cotisations sociales.

Marianne Martin dit Neuville

Contact(s) utile(s)

vous aimerez aussi