Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Un besoin urgent d’argent ? En échange du dépôt d’un objet possédant une certaine valeur, vous pouvez en obtenir immédiatement auprès du Crédit Municipal.

« Au clou », « chez ma tante », « mont de piété »… Autant de termes pour désigner le Crédit Municipal et son fameux prêt sur gage, accordé en échange du dépôt d’un objet. On dit qu’il est mis en gage, car c’est la garantie pour l’établissement d’être remboursé de son prêt puisqu’il peut le mettre en vente aux enchères si vous ne lui remboursez pas la somme. Créé à l’origine pour les plus démunis, le prêt sur gage sert également en cas de difficulté à obtenir un crédit en raison, par exemple, d’un souci de santé ou d’un âge avancé. Il est utile aussi aux personnes dont la situation professionnelle précaire (CDD) ne permet pas d’obtenir un prêt classique. Ces prêts peuvent aller de 30 à plusieurs milliers, voire millions d’euros lorsque sont mis en gage des toiles de maîtres ou des bijoux d’exception. Toutefois, au-dessus de 20 000 €, la procédure est un peu plus longue, avec réunion d’un comité des crédits. Mais cela ne dépasse pas une semaine. « Avant la pandémie liée à la Covid-19, il suffisait de se rendre dans n’importe lequel des établissements de Crédit Municipal avec le (ou les) objet(s) que l’on souhaitait gager, une pièce d’identité et un justificatif de domicile pour solliciter un prêt et repartir, dans l’heure, avec la somme prêtée, explique Jeanne Mougel, Directrice de la communication et du marketing au Crédit Municipal de Paris. Les précautions sanitaires imposent désormais d’être reçu sur rendez-vous ».
À noter : Pour certains objets, des documents supplémentaires peuvent vous être demandés (ex. : facture, certificats de garantie ou d’expertise) pour s’assurer de leur propriété.

La suite de cet article est réservé aux abonné(e)s…

vous aimerez aussi